Retour au calendrier 

"Le Billet de France-Corée" N°52 - 1er Septembre 2003


CONTENU DE CE NUMÉRO

 

- ANNONCES et COMMUNIQUÉS ( Avertissement : nous ne publions que des annonces et textes choisis en rapport avec nos objectifs statutaires) :

  • Racines Coréennes: A la recherche du temps perdu
  • KOTRA Paris a déménagé.
  • KITAI Communication Paris ouvre un site web.
  • Biennale de Calligraphie de Cheonju , Chollabuk do 20 septembre au 19 octobre
  • Semaine "Langue et Littérature coréennes", INALCO Paris 6 au 10 octobre
  • Université InHa: 4ème conférence internationale des économistes, octobre

- NOUVEAUX LIVRES :

  • Éric BIDET: "Corée du sud, économie sociale et société civile", L'Harmattan
  • HWANG Sok-yong: "L'ombre des Armes", Zulma

- La CHRONIQUE ASIE de RFI: Japon-Corée du Nord : le fardeau du passé

- ÉCONOMIE :

  • La lettre de Corée de juillet de la KOTRA Paris est en ligne
  • Korean Air achète des Airbus et des Boeing au récent Salon du Bourget.
  • Alcatel Space conquiert la maîtrise d'œuvre du programme Koreasat 5

- BRÈVES

  • Manifestations syndicales pour demander la révision de la loi sur la semaine de 5 jours.
  • Les deux Corées d'accord pour la jonction de leurs chemins de fer transfrontaliers d'ici la fin de cette année.
  • Football: La Corée du Sud glisse à la 29ème place dans le classement de la FIFA

- SPÉCIAL - Mémoire Guerre de Corée: 50 ans ont passé (3)

  • Chronique Asie de RFI : la Péninsule 50 ans après
  • "Crève-cœur" (Heartbreak ridge) revisitée par des Vétérans français...
  • Euro Kor Vet nouvelle section de mémoire (en développement) du site France-Corée.

- STATISTIQUE : le Billet N°51 du 26 juin a été distribué sur 1184 abonnés.


- ANNONCES et COMMUNIQUÉS

¤ Racines Coréennes: A la recherche du temps perdu :

Chaque été, " Racines coréennes ", l'une des plus grandes associations d'adoptés d´origine coréenne en France, permet à ses membres de venir découvrir leur pays d´origine. Rencontre avec la délégation de l'université d'été 2003, constituée d'une vingtaine de personnes : hommes et femmes, âgées de 18 à 37 ans, célibataires ou mariés, voyageant seuls ou avec un proche, ils veulent avoir un aperçu de la Corée ou retrouver leur famille biologique... Si vous souhaitez les connaître un peu mieux, connectez-vous sur leur site Internet: http://www.racinescoreennes.org - Seoulscope spécial 15 août.

¤ KOTRA Paris a déménagé.

Nos nouvelles coordonnées sont : KOTRA Paris, 19, avenue de l'Opéra - 75001 Paris -

tél : +33(0)155 35 88 88 - fax : +33 (0)155 35 88 89 - Contact: fckotra@hotmail.com

¤ KITAI Communication Paris ouvre un site web:

L'Association loi de 1901 "KITAI Communication" animée par Marie HOLZMAN et Alain WANG, spécialisée dans la diffusion des programmes de manifestations culturelles asiatiques à Paris, nous informe de l'ouverture de son site web en ce mois de septembre: http://kitai/free.fr

Pour l'instant, vous n'y trouverez que leurs trois derniers courriels mensuels de "L'Asie à Paris" dont celui de ce mois. Contact : Alain WANG kitai@noos.fr

¤ Biennale de Calligraphie de Cheonju, Chollabuk do, 20 septembre au 19 octobre

Claude RAHIR nous écrit de Belgique : "Mon attachement à la Corée date d'il y a plus de trente ans. Et comme le peintre Fu (oui, fou!) de Chine j'ai arpenté le pays du Matin Calme avec mes papiers de riz , mon encre et mes pinceaux...Et grâce à Sejong Roi, j'ai pu lire l'alphabet Hangul et distinguer les hospitalités de charmes et les salons de thé, et grâce à mes pinceaux, je communiquais en dessins rébus avec le peuple le plus curieux et accueillant qui soit. Quelle somme de trésors et d'originalités....

Je retourne en Corée pour la biennale de Calligraphie de Cheonju..."

Claude RAHIR propose un livret en coréen et en français , écrit et dessiné sur place, edité en Corée

"Peregrinations au pays du matin calme" Éditions Mannanm Corée mannam21@mannam21.co.kr

 

¤ Semaine "Langue et Littérature coréennes", INALCO Paris 6 au 10 octobre. Organisée par le Centre Culturel Coréen, la Maison des Langues et l'INALCO

PROGRAMME:

Cette série de conférences sera accompagnée d'une exposition à la Maison des Langues, 173 boulevard Saint Germain, 75006 Paris, présentant des livres coréens publiés en France, ainsi que des ouvrages et documents sur la langue et la culture coréennes.

¤ La quatrième conférence internationale des économistes organisée par les universités du Havre et d'InHa aura lieu à InHa début octobre 2003.

Cette initiative revient notamment à Pierre-Bruno RUFFINI, président de l'Université du Havre et professeur d'économie et au professeur LEE Joung-yong, son homologue à l'Université d'InHa. http://www.inha.ac.kr

___________________________

- NOUVEAUX LIVRES

¤ Éric BIDET: "Corée du sud, économie sociale et société civile", L'Harmattan (Économie et innovation), 2003. Format 14 x 21 cm, 270 pages Prix 22

Pays parmi les plus pauvres de la planète au début des années 1960, la Corée du Sud est devenue en une trentaine d'années une puissance économique de premier ordre. Dans le même temps, un des phénomènes sociaux les plus marquants à l'échelle mondiale a été la montée d'une société civile organisée et pesant de plus en plus sur les décisions politiques et économiques. Cette nouvelle forme de citoyenneté marque l'émergence d'un pouvoir citoyen à côté du pouvoir politique et du pouvoir économique. Dans la sphère économique, elle a consacré l'émergence d'un troisième pôle: le tiers-secteur, à côté des pôles public et marchand.

Quels sont la place, le rôle et les caractéristiques, de cette société civile dans le contexte économique sud-coréen ravagé par la récente crise économique et financière qui a frappé le pays?

L'auteur répond à cette question en puisant dans l'histoire politique sud-coréenne (une démocratisation très récente mettant un terme à une succession de régimes dictatoriaux autoritaires et répressifs) et dans certains aspects culturels propres à la Corée (une orientation sociale encore profondément marquée par la culture confucianiste).

Un livre qui fait fi des clichés. L'auteur nous conduit hors des chemins battus et, en combinant l'économie avec la sociologie, l'histoire et la politique, nous fait découvrir la vraie Corée.

Note sur l'auteur: Après avoir étudié l'économie sociale en France et en Europe pendant une dizaine d'années Éric BIDET a consacré ses travaux récents à l'étude de l'économie sociale et de la société civile en Asie orientale, plus particulièrement au Japon et en Corée, où il réside depuis cinq ans. Outre de nombreux articles, il a également publié "La Corée, un pays, deux systèmes" (Le Monde éditions, 1998). D'après Culture Coréenne N°64

¤ HWANG Sok-yong: "L'ombre des Armes", Roman traduit du coréen par LIM Yeong-hee, Françoise NAGEL et Marc TARDIEU - Éditions Zulma 656 pages, prix 22

En pleine guerre du Viêt-Nam, Ahn Yeong-kyu, jeune caporal de l'armée coréenne, est affecté à Da Nang, au département d'enquête des forces alliées. Il est chargé de la surveillance du marché noir, qui fait rage. Dans les allées du vieux marché Lê Loi, il découvre la complexité d'un conflit où la violence des combats ne le cède en rien à une féroce guerre économique. Il croise les destins de Pham Quyen, commandant de l'armée Sud Vietnamienne, de son jeune frère Pham Minh, engagé dans les rangs viêt-congs. Mais aussi du lieutenant américain Stapley, de la Coréenne Hae-jeong, de Madame Lin et Maître Trinh...

Trafics, marchandages, guerilla et opérations militaires américaines sur fond de barbarie, tissent la trame du roman. Une immense fresque, où "les dollars jetés aux champs de la mort forment une fleur de moisissure rouge sang qui s'épanouit à l'ombre des armes".

Très ancrée dans l'histoire contemporaine, l'œuvre de Hwang Sok-yong est toujours d'une vibrant actualité. Son engagement lui a valu dans le passé, l'exil et la prison. "L'Ombre des Armes" est traduit pour la première fois en français. D'après Culture Coréenne N°63.

¤ LEE Ho-Chul "Gens du Sud, Gens du Nord : quand la Corée fut divisée"

Traduit du coréen par Eun-Sook CHOI et Pierre CHABAL (Université du HAVRE). Éditions "Autres Temps", Marseille. http://www.autrestempseditions.com .

Mail editions.autrestemps@free.fr

 _________________________

- CHRONIQUE

 ¤ Chronique Asie de RFI: Japon-Corée du Nord : le fardeau du passé

Le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi n'en démord pas : les relations entre le Japon et la Corée du Nord ne seront pas normalisées tant que la question de l'enlèvement de ressortissants japonais par les services secrets nord-coréens ne sera pas réglée. Cela signifie que l'aide économique de Tokyo à Pyongyang pourrait être suspendue. Et que le règlement des compensations demandées par la Corée du Nord pour la période de l'occupation japonaise, entre 1911 et 1945, serait lui aussi soumis à condition.

Dans la mesure où les autorités japonaises ont versé des compensations à la Corée du Sud en 1965, lorsque les relations entre les deux pays se sont normalisées, on voit mal comment il pourrait en aller autrement avec la Corée du Nord.

Jusqu'à présent, le problème résidait dans la forme de cette compensation. Le Japon a versé 500 millions de dollars à la Corée du Sud sous la forme de subventions et de prêts. Si l'on tient compte de l'inflation, le gouvernement japonais devrait verser aujourd'hui environ 10 milliards de dollars à la Corée du Nord.

Mais il ne s'agit pas seulement d'une question de gros sous. Si Tokyo profite de la conférence de Pékin pour augmenter la pression sur Pyongyang, la raison est toute autre: l'opinion publique japonaise est en état de choc depuis l'automne dernier. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Il avait admis alors que ses agents avaient enlevé dans les années 70 et 80 une douzaine de Japonais pour qu'ils enseignent leur langue et leur culture à des futurs espions. Des espions chargés ensuite de s'infiltrer en Corée du Sud, en se faisant passer pour des Japonais.

Après vingt-quatre ans d'absence, cinq personnes kidnappées sur la côte japonaise ont pu rentrer au Japon. Mais sans leurs enfants. Aujourd'hui, l'opinion publique japonaise veut que le gouvernement obtienne de Kim Jong Il le retour des familles des victimes restées en Corée du Nord.

Les révélations du député Katsuei Hirasawa, sur les sommes colossales transférées en Corée du Nord avec l'accord de la classe politique japonaise, ont également provoqué la colère des Nippons. Selon Hirasawa, "grâce à cet argent, Tokyo a aidé le régime nord-coréen à développer un programme nucléaire et à fabriquer des missiles". La manne japonaise de la Corée du Nord pourrait représenter chaque année entre 30% et 50% du PNB nord-coréen.

Face à une opinion publique déchaînée, le Premier ministre Koizumi ne pouvait pas rester silencieux. Il a donc exigé des négociations concrètes et immédiates avec Pyongyang. Autrement, l'aide japonaise, indispensable à la survie de la Corée du Nord, ne sera plus qu'un souvenir.

Any BOURRIER - ©RFI. 28 août

______________________

- ÉCONOMIE 

¤ La "lettre de Corée" de la KOTRA de Juillet est en ligne sur France-Corée website

- Principaux titres :

  • A hub in the making
  • Dutch labor relations unfit for Korea: EUCCK
  • 'U.K. Model better for Korea's labor system'
  • Korean perceptions, Korean realities
  • Europe inspiring Korea's growth model
  • Foreign investment in S.Korea falls sharply again
  • Foreign direct investment falls amid slump
  • Korea`s retirement ages are 67.1 for men and 67.5 for women
  • Shinhan debt to have yields around 7%
  • Foreign influence growing in telecom sector
  • Home-decor market booms - British supplier to open 30 stores by 2010
  • Samsung intros smart card chip
  • Cresting on the wave of the biotech boom
  • BMW Korea chief gets promoted
  • Nissan interested in Korean market
  • Samsung, Nokia to increase cooperation
  • Samsung Slovakia sees back-door to EU
  • Kia on fast track in Canada
  • Foreign lenders seek more concessions from SK Global
  • Renault Samsung churns out 300,000th SM5 Sedan
  • "Moi, Jérôme Stoll, PDG franco-nippo-coréen…" Transféré en rubrique "Société"

¤ KOREAN AIR ACHETE 8 AIRBUS ET 9 BOEING AU BOURGET

Korean Air a signé un protocole d'accord avec Airbus et Boeing pour l'achat de 17 nouveaux appareils. Cet achat de huit A380, sept B777 et deux B747-400ERF, fait partie de la stratégie de la compagnie aérienne qui vise à devenir un des dix premiers transporteurs aériens du monde d'ici 2010. Ces contrats sont également en ligne avec l'ambition du gouvernement sud-coréen de faire de leur pays la plaque tournante du trafic aérien de l'Asie du nord-est. Les A380 s'envoleront sous les couleurs de Korean Air en 2007. Source : Korea Herald - 20/06/03 

¤ ALCATEL SPACE REMPORTE UN CONTRAT DE 148 MILLIONS D'EUROS POUR LA MAITRISE D'OEUVRE DU SATELLITE KOREASAT 5 :

Alcatel Space annonce la signature d'un contrat de 148 millions d'euros avec la société KT Corporation (anciennement Korea Telecom) et l'Agence de Développement pour la Défense (ADD) pour la réalisation du premier satellite de communication civil et militaire de la République de Corée, KOREASAT 5. Dans le cadre de ce programme, Alcatel Space fournira le satellite multimission, le segment de contrôle au sol et les services de support au lancement et d'exploitation en début de vie.

Le satellite Koreasat 5 utilisera la plate-forme de nouvelle génération Spacebus 4000 d'Alcatel Space et comprendra une charge utile multibande bénéficiant des dernières technologies de pointe développées notamment dans le cadre du programme Syracuse III.

Avec 36 répéteurs en bande Ku, Ka civils et SHF militaire, ce satellite permettra d'offrir des services multimédia large bande et de télédiffusion numérique avec les services de télécommunications traditionnelles aux opérateurs de la région.

Pascale Sourisse, Président-directeur général d'Alcatel Space, a déclaré à cette occasion : " Je remercie vivement la République de Corée, KT Corporation et ADD pour leur choix en faveur d'une solution européenne pour la réalisation du programme Koreasat 5. La signature de ce contrat concrétise les efforts déployés par nos équipes depuis la décision prise en décembre dernier par KT Corporation et ADD en faveur de notre technologie. Ce nouveau succès conforte la volonté d'Alcatel de conserver un rôle prédominant dans le domaine des systèmes spatiaux de télécommunications, tant civils que militaires." Source : Alcatel - 10/06/03

¤ La récession menace en Corée du Sud :

La Corée est entrée en récession. C'est le triste bilan que l'on peut tirer des derniers chiffres communiqués par la Banque de Corée à la fin de la semaine passée. Au deuxième trimestre, la croissance n'a été que de 1,9 %, son plus bas niveau depuis 1998, alors que le pays était frappé par une des plus graves crises financières de son histoire. Compte tenu des ajustements saisonniers, cela représente une contraction de 0,7 %, soit le deuxième recul consécutif depuis janvier. Les facteurs expliquant cette récession ? La frilosité des ménages et des investisseurs. Au second trimestre, la consommation a encore baissé, tant par rapport au premier trimestre et que par rapport à l'an dernier. Quant aux investissements en infrastructures des entreprises, ils sont eux aussi en recul : - 0,8 % par rapport à la même période l'an dernier. D'après la banque centrale, ce coup de froid sur l'économie coréenne à quatre explications : l'épidémie de SRAS, la crise nucléaire nord-coréenne et l'endettement des ménages, qui freinent la consommation intérieure, et la multiplication des conflits sociaux, qui freinent les investissements.

Ce tableau serait réellement déprimant s'il ne s'y ajoutait une touche d'espoir : les exportations, qui dans un marché mondial morose ne cessent d'accumuler les bonnes performances... (la suite sur le site France Corée) - RKI 29 août  

¤ Pollution de l'air à Séoul contre commercialisation de véhicules diesel en Corée en 2005...

Sous la pression des consommateurs, le nouveau gouvernement a décidé d'autoriser dès 2005 la mise sur le marché de vehicules de tourisme à motorisation diesel. Le prix du gasole est actuellement 55% inférieur au prix de l'essence, ce taux étant le plus bas des pays de l'OCDE (en moyenne à 80%).

De nombreuses voix s'élèvent contre cette decision en rappelant que Séoul avait deja, à fin 2001, le triste record des villes les plus polluées parmi les membres de l'OCDE. En réponse a ces critiques, le gouvernement exigera que les premiers véhicules respectent dès 2005 la norme européenne

"Euro 3" sur les rejets des moteurs (norme appliquee en Europe depuis le 1er octobre 2000 pour les véhicules neufs) puis Euro 4 a partir de 2006 (mis en application en Europe en 2005/2006).

Pour rappel, 71 microgrammes par mètre cube de matières particulaires (MP) en moyenne ont été observés a Séoul fin 2001 (contre 53 microgrammes par m3 dans la ville de Mexico). Les émissions de gaz des véhicules sont à l'origine de près de la moitié de la concentration de MP et de NO2 (0,037 ppm en moyenne).

Avec sa très grande densitè de population (463 personnes par km2 à Séoul), la Corée du Sud détient le niveau le plus élevé de polluants de l'air de l'OCDE rapporté a la superficie du pays, soit 2 à 16 fois le taux d'émission d'oxyde d'azote (NO2) des autres pays et de 4 à 21 fois leur taux respectif de MP.

BE Corée N° 24 du 14 août - Ambassade de France à Séoul - Contacts : daniel.thiel@diplomatie.gouv.fr - Source : Digital Chosun, 04/2003 ; Canada NewsWire, 04/2003

_____________________ 

- BRÉVES  

¤ Manifestations syndicales pour demander la révision de la loi sur la semaine de 5 jours:

Plus de 20 000 membres des deux confédérations nationales de syndicats se sont rassemblés aujourd'hui pour demander la révision du projet de loi sur la semaine de cinq jours, projet qui doit être adopté par le parlement dans les prochains jours. Au cours de ces manifestations qui ont eu lieu dans 15 villes du pays, la KCTU et la FKTU ont affirmé que le projet de loi endossé mercredi dernier par une sous-commission parlementaire, une des étapes nécessaires avant son adoption en session plénière vendredi prochain, pèserait lourd sur les sept millions d'ouvriers des petites entreprises et sur les employés en Contrats à durée déterminée. Ils demandent que la semaine de cinq jours soit appliquée dès 2005 dans les entreprises de moins de 20 salariés, que les ouvriers CDD aient un congé d'un jour et demi par mois et que le nouveau dispositif de réduction du temps travail ne s'accompagne pas d'une baisse des salaires ni des congés.

En dépit de la vive opposition des deux confédérations, le gouvernement et la majorité des députés, opposition majoritaire comprise, poussent à l'adoption du texte de loi actuel : celui-ci prévoit l'introduction, à partir de juillet 2004, de la semaine de 40 heures dans les entreprises comptant plus de 1 000 salariés. L'application du dispositif aux plus petites entreprises ne sera par contre obligatoire qu'à partir de 2011. KBS/RKI 24 aôut. 

¤ Les deux Corées d'accord pour la jonction de leurs chemins de fer transfrontaliers d'ici la fin de cette année

Les deux Corées ont convenu de transformer leurs modalités de troc commercial, qui devraient devenir directes alors qu'elles se sont jusqu'à présent faites par le biais d'un pays tiers. C'est un des accords-clé de la déclaration conjointe qu'elles ont adoptée hier, au second jour de la 6ème rencontre de leur Comité de coopération économique, un réunion de travail qui s'est clôturée aujourd'hui.

Par ailleurs, les deux Corées ont décidé de s'efforcer de réaliser à un moment opportun des échanges de délégations économiques. Celles-ci se sont bornées pour l'heure à visiter 3 régions à l'est et à l'ouest du territoire nord-coréen pour vérifier la distribution des aides alimentaires accordées par Séoul.

En outre, le Nord et le Sud sont tombés d'accord pour achever d'ici la fin de cette année les travaux de jonction de plusieurs voies ferrées et routières à travers la frontière. A cette fin, Séoul a promis de fournir Pyongyang en équipements requis à partir du mois d'octobre prochain.

En ce qui concerne le parc industriel en construction dans la ville frontalière nord-coréenne de Gaesong, le côté nord-coréen a promis de promulguer le plus tôt possible les dispositifs de rang inférieur. Les deux Corées ont décidé de redémarrer les excursions par voie terrestre sur le mont Geumgang à partir du premier septembre. KBS/RKI 28 août.

¤ La Corée du Sud glisse à la 29ème place dans le classement de la FIFA

La Corée du Sud a glissé au 29ème rang dans le classement du mois d'août de la FIFA : c'est ce qu'a annoncé hier l'organisation mondiale du football. La Corée a en effet chuté de deux places par rapport au mois dernier, tandis que son rival régional, le Japon, a grimpé d'un cran, pour se placer 23ème.

L'équipe nationale de football avait rejoint les premières nations d'Asie et avait franchi la barre symbolique de la 20ème place dans le classement de la FIFA à partir de sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde de football 2002. Mais cette année, elle n'a cessé de chuter du fait de faibles performances dans les matchs internationaux.

Le Brésil, champion du monde en titre, demeure en tête, devançant la France de plus de 20 points, et l'Espagne vient ensuite en 3ème position. Quant à la Corée du Nord, elle a grimpé de 6 places pour se hisser au 113ème rang mondial.

_______________________ 

- SPÉCIAL MÉMOIRE "Guerre de Corée" : 25 juin 1950 - 27 juillet 1953

 ¤ Chronique Asie de RFI : Péninsule coréenne, 50 ans après

Chaque année au printemps et à l'automne des milliers d'oiseaux migrateurs survolent la Corée, afin d'élire un domicile saisonnier. Venus du nord, de Sibérie, de Mandchourie, d'Europe de l'Est, ils recherchent le climat plus doux du Kyong Sang-Nam-do, dans l'estuaire du Naktong, entre sable et roseaux. C'est là, dans les années 50, que les combats les plus horribles de la guerre entre l'armée Sud-coréenne et les troupes du Nord ont eu lieu.

Certaines espèces vont moins loin et n'atteignent pas le sud de la péninsule. Aux berges de l'île d'Ulsuk, les oiseaux préfèrent nicher dans une autre réserve naturelle, paradis des animaux et enfer des hommes entre carcasses de tanks et débris de fils de fer barbelés, sous les lunettes de visée de fusils, dans la plaine de Kangwon-do, sur la ligne de démarcation, la DMZ.

Dans cette déchirure, cette balafre devenue paradis des animaux, les oiseaux côtoient ceux que les hommes, en s'entretuant, ont oublié sur ce lambeau de terre : les chats sauvages, les léopards et le petit ours noir nord-coréen. La ligne de démarcation entre le Nord et le Sud s'étend sur une bande de 243 kilomètres de long et sur 4 kilomètres de large. Elle coupe la péninsule coréenne en deux sur le tracé fictif du 38ème parallèle.

Cette zone démilitarisée, un euphémisme en regard des troupes amassées de chaque côté de la ligne de démarcation, a été établie à la libération de la Corée de l'occupation japonaise. Avant même la capitulation du Japon, les Etats-Unis et l'Union Soviétique, décidant une fois de plus à la place des Coréens, en avaient ainsi statué. L'accord entre les deux puissances stipulait que l'armée soviétique désarmerait les troupes japonaises du Nord, tandis que les soldats américains accompliraient la même tâche au Sud.

Cinq années plus tard, le dirigeant nord-coréen Kim Il Sung, appuyé par Staline, déclenchait le plus grave conflit armée de la guerre froide, la guerre de Corée. Un conflit inutile, qui a fait deux millions et demi de morts.

Aujourd'hui, le temps a passé, mais si, en Corée du Sud, les rues se sont reconstruites et l'économie s'est rétablie au point de provoquer l'admiration de tous, le traumatisme reste bien là, latent, rendu plus douloureux encore par l'exemple de l'Allemagne réunifiée. De la guerre à la frustration d'une patrie divisée, le chemin de la réunification semble bien long, trop long et semé d'embûches. Cette douloureuse cicatrice d'une déchirure imposée est d'autant plus insupportable qu'on évalue à plus de dix milliards de dollars la somme affectée annuellement par chacun des deux gouvernements à la protection de la ligne de démarcation. Any BOURRIER © RFI. 25 juillet

 ¤ Mémoire : des Vétérans français de Crève cœur (Heartbreak Ridge) en pélerinage sur les lieux de leurs souffrances et de leurs sacrifices 52 ans après:

Spécial cinquantenaire de l'Armistice : Retour sur la Crête 1037, un reportage de KBS/RKI.

1037 : la montagne qui, pendant la guerre de Corée, fut le théâtre de la plus terrible victoire du Bataillon français de l'ONU. Cinquante-deux ans après, une poignée de vétérans reviennent sur le sommet de leurs souffrances et de leurs exploits. En hélicoptère, et pour découvrir que le temps a effacé les traces, brouillé leur mémoire. Avec leurs témoignages, retour sur l'histoire de ce bataillon de volontaires, sur leurs motivations - libérer un pays et casser du communiste -, et sur le général MONCLAR, figure de légende qui en avait pris le commandement.

Audio : http://rki.kbs.co.kr/asx/program_audio/s030731f.asx . Seoulscope 31 juillet.

- Note de l'éditeur: la délégation comprenait une dizaine d'anciens combattants du Bataillon Français du 23rd Regiment, Second "Indianhead" Infantry Division US, parmi lesquels Paul CALAIS, Raymond BÉNARD etc... aux commentaires savoureux. Le Général Maurice BARTHÉLÉMY (alors commandant) qui fut blessé sur le site, souffrant, s'était fait représenter par son fils. Merci de tout cœur à KBS/RKI pour ce témoignage. Léon C. Rochotte, vétéran Marine 1950, 29 août

¤ Le site France-Corée va s'enrichir d'une nouvelle section en anglais et en français consacrée aux Vétérans Européens de la Guerre de Corée :

EuroKorVet. C'est le Royaume-Uni (et le Commonwealth à l'époque) qui, parmi les nations européennes, a apporté la plus importante contribution aux forces de l'ONU, tant en forces navales que terrestres. Working hardly... Coming soon...

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Éditeur de cette lettre électronique: Léon C. ROCHOTTE

Secrétaire Général adjoint et webmestre Association France-Corée. Adrel : france.coree.lcr@wanadoo.fr

The opinions and views expressed above are mine and not necessarily the official ones of the Comittee of the Association France-Corée.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Association FRANCE-CORÉE, The Franco Korean Society

Ce groupe est destiné à la diffusion de messages d'informations en relation avec les buts poursuivis par notre association. Si vous recevez ces messages, vous êtes déjà Abonné au groupe.

Si vous désirez être abonné à une autre adresse électronique, ou si vous n'êtes pas encore abonné, envoyez un email à : <france-coree_association-subscribe@yahoogroupes.fr>

___________________________________________________________

 

SOMMAIRE GÉNÉRAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Retour table recueil