Sollal

 

En Corée, fêter le Nouvel An Lunaire est aussi important sinon plus que le Nouvel An Solaire...

Les Coréens qui habitent loin de leur village ou ville d´origine, rentrent chez eux pour le Sollal. C´est l´occasion de partager un moment convivial avec les parents, les frères ou sœurs, les voisins et les amis d´enfance qu´ils n´ont pas eu l´occasion de rencontrer depuis longtemps.

Traditionnellement, ce Nouvel An Lunaire est le moment privilégié pour aller honorer aussi bien les ancêtres décédés que les parents ou les grand-parents.

La veille les membres de toute la famille préparent la nourriture qui sera déposée le lendemain sur les tombes des ancêtres comme offrande.

Le jour du Sollal, tout le monde se lève très tôt, s´habille avec des habits neufs (solbim). Puis ils mettent la table avec la nourriture et le vin, fabriqués la nuit précédente et réalisent la cérémonie de souvenir des ancêtres (Ch´arye). Le plat principal pour le ch´arye est le Tokkuk (soupe de pâte de riz) qui sera accompagné d´autres mets délicieux (viande, légumes, gâteaux, et le shikbye qui est un alcool de riz fermenté doux).

Autrefois, le Jour de l´An, dès l´aube, les femmes se précipitaient vers les puits pour être les premières à remonter ce qu´on appelait "l´eau de la chance". La veille, elles préparaient le repas et notamment la traditionnelle ttok-kuk, soupe de gâteaux de riz préparée avec du bouillon de faisan.

Autre tradition (à caractère moins festif celle-là) : s´acquitter de ses dettes avant les douzes coups de minuit.

Toute la famille restait ensuite veiller tard et les jeunes enfants savouraient le plaisir rare de passer la nuit avec leurs parents.

Les Coréens célèbrent en fait deux fois le Nouvel An : une première fois, comme on vient de le voir,conformément au calendrier solaire (les 1er et 2 janvier sont officiellement fériés), une deuxième fois, à la fin du mois de janvier ou au début du mois de février, selon ce qu'indique le calendrier lunaire.

Cette nouvelle année (appelé aussi Nouvel An Chinois) est synonyme de renouveau et d'espoir, tout particulièrement pour les paysans qui, tributaires des caprices de la nature, espèrent que les saisons à venir leur seront douces et profitables.

C'est à cette époque (au moment de Noël également pour les Coréens chrétiens) qu'on adresse des cartes de vœux religieux aux amis et qu'on leur souhaite tout naturellement la "bonne année".

La coutume veut aussi que les plus jeunes, revêtus du traditionnel hanbok, s'agenouillent puis s'inclinent devant leurs aînés en leur souhaitant bonheur et chance (pok). En échange de cetterévérence solennelle, qui porte le nom de sebae, ils reçoivent de précieux conseils, de douces paroles et une somme d'argent proportionnelle à leur âge et à leur rang dans la famille. Par le passé, la distribution des étrennes n'existait pas; c'est le seul changement qui soit intervenu, car pour le reste la tradition du pok et du sebae reste bien vivante.

Autre habitude liée à la célébration du Nouvel An Lunaire, la pratique des jeux traditionnels. L'un de ces jeux folkloriques est la lutte à la corde. Une équipe (plusieurs dizaines de personnes, symbolisant le sexe masculin), tire sur une corde (40 mètres de long, 5 cm de diamètre) accrochée à une corde similaire tenue pas l'équipe adverse, symbole du sexe féminin. Si cette dernière parvient à emmener l'équipe mâle au-delà des limites marqués sur le sol, les récoltes de l'année seront abondantes.

Bien plus qu'un simple amusement, les cerfs-volants qui s'élèvent dans le ciel à cette période de l'année symbolisent quant à eux la disparition de la maladie et de la malchance. On en distingue plus de 70 sortes parmi lesquelles le cerf-volant en forme de bouclier (le plus apprécié des amateurs), le cerf-volant paduk, dont les motifs imitent le damier du jeu de go ou encore celui qui ressemble à la pastenague. Les trous effectués dans le papier ou l'étoffe servent à contrôler la vitesse et la direction de l'ensemble, plus spécialement lors des combats : les concurrents essaient de sectionner la ficelle de leurs adversaires en croisant leurs trajectoires dans le ciel. Les ficelles des cerfs-volants sont enduites d'un mélange de colle et de poussière de porcelaine ou de verre pour les rendre coupantes...

Le jeu de bascule est lui typiquement féminin. Deux joueuses sautent chacune leur tour aux extrémités d'une planche posée sur une pierre. Ces bonds en l'air étaient autrefois pour les jeunes filles le seul moyen de regarder par dessus l'enceinte de la maison et de découvrir ainsi le monde extérieur. Sauter de la sorte sur une planche est bien plus difficile qu'il n'y paraît : étant donné l'absence de véritable pivot, la qualité des bonds dépend entièrement de l'adresse de la partenaire et de la puissance de ses sauts.

Le repas traditionnel du Nouvel An Lunaire varie d'une région à l'autre, voire d'une famille à l'autre. Cependant certaines préparations typiques se retrouvent sur toutes les tables : la ttok-kuk, soupe à, base de gâteaux de riz en forme de bâtonnets et de bouillon de faisan, de bœuf ou de poulet. Les Coréens disent que prendre de la ttok-kuk revient à "avaler" une année. Les autres préparations traditionnelles sont les mandou (sortes de raviolis) et les pindaetokk (crêpes de légumes), le tout étant servi avec du sujonggwa (thé à la cannelle) ou du shikhae, une boisson fraîche très sucrée à base de riz. Ces spécialités sont également déposées sur les tombes des ancêtres en guise d'offrandes.

Merci à "Racines Coréennes" http://racinescoreennes.org/


 

Samedi 9 Février 2002

            12heures:    Accueil
12 heures 30 :   Déjeuner
14 heures 30 :    Ateliers et Exposition
16 heures :    élection Miss et Mister hanbock 2002 (venez en hanbock...)
Tombola : Premier prix un billet Paris - Séoul avec Korean Air
Pavillon Royal, Route de Suresnes - Bois de Boulogne 75017 PARIS  - Métro : Porte Dauphine
Prévente:  au 0 143 20 06 87  ou sur  arco@magic.fr 
          Adultes: 20 
          Enfants : 12 
            Sur place: 23  et 15 

Pour faire découvrir la fête du Nouvel An Lunaire coréen tant aux Français d´origine coréenne qu´à leur famille et amis. C´est une manière concrète et ludique de ressentir l´âme de la Corée.

C´est aussi une excellente occasion de consolider l´amitié avec nos amis coréens, fidèles et nombreux. Nous souhaitons aussi aider les orphelins handicapés coréens qui, du fait de leur différence, ne connaîtront jamais notre chance d´avoir une famille aimante et qui sont exclus de la société intransigeante envers toute personne n´entrant pas dans la norme.

Hervé PEYRE, président Racines Coréennes

 

Association Racines Coréennes - 3 rue du Commandeur F-75014 PARIS - arco@magic.fr - Site web: http://racinescoreennes.org/
 

et avec les bon vœux de Sarah FLIX à nos Associations et à tous nos Amis

 

SOMMAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Haut de page. . . . . . . . . . . . . . . . . . . Retour Table Culture

 

Samedi 3 Février 2001 :

Le Sollal 2001

L'association Racines Coréennes organise depuis maintenant 3 ans le Nouvel An Lunaire Coréen, "Sollal" :

le Samedi 3 février 2001 a 12h00, Pavillon Royal, Bois de Boulogne,Route de Suresnes - 75016 PARIS (M Porte Dauphine - ligne 2 )

     100frs enfants et étudiants 
     150frs adultes 
     gratuit pour les enfants de -10 ans 

Objectif

Racines Coréennes organise le Sollal pour faire découvrir la fête du Nouvel An Lunaire coréen tant aux Francais d'origine coréenne qu'à leur famille et amis. C'est une maniere concrète et ludique de ressentir l'âme de la Corée. C'est aussi une excellente occasion de consolider l'amitié avec nos amis coréens, fidèles et nombreux.

Nous souhaitons aussi aider les orphelins handicapés coréens qui, du fait de leur différence, ne connaitront jamais notre chance d'avoir une famille aimante et qui sont exclus de la société intransigeante envers toute personne n'entrant pas dans la norme.

Ainsi, les bénéfices seront reversés à la fondation des Handicapés et Orphelins Coréens : "Sarang Hae Soribang Son"

Si vous souhaitez de plus amples informations concernant le Sollal, n'hésitez pas a nous solliciter. Vous trouverez aussi d'autres informations sur notre site Internet :

http://arco.citeweb.net/

 

Programme :

Voici comment se déroulera le Sollal dans ses grandes lignes.

12h00 : arrivée des convives 
12h00 -->13h : apéritifs et animations pour les enfants, exposition des œuvres de Sarah Flix, 
13h -->15h30 : déjeuner coréen 
Pendant le repas, un magicien fera son spectacle avec pour le dessert son show final. 
Il y aura aussi un défilé de Hanbok. 
Et enfin une tombola vers 16h30 (1er lot, un billet d'avion A/R Paris<-->Séoul) 
Nous attendons environ 300 personnes. Réservez dès maintenant vos places par mail: 
herve.peyre@libertysurf.fr ou au 0 143 20 06 87 / 0 671 45 58 01  _______________________________
SOMMAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Retour Table Culture